La grande tournée 2014. Cliquez pour confirmer votre présence à l'une des neuf rencontres
Nouvelle
2013-02-11 16:15

Travail lié aux troubles graves de comportement L'intersyndicale s'entend avec le ministère de la Santé et des Services sociaux

Scène de la manifestation intersyndicale du 17 janvier 2013 à Québec sur la question des troubles graves de comportement
Scène de la manifestation intersyndicale du 17 janvier 2013 à Québec en appui aux négociations sur la question des troubles graves de comportement dans le réseau de la santé et des services sociaux.
Photo Annie Thériault-Roussel
Un règlement est intervenu la nuit dernière entre l'intersyndicale (APTS, CSN, CSQ, FTQ) et le ministère de la Santé et des Services sociaux quant à des mesures concrètes pour venir en appui aux 10 000 salariés qui s'occupent des clientèles ayant des troubles graves de comportement.

De l'enveloppe de 33 millions de dollars accordée par le gouvernement en 2010, 58% ira directement aux travailleurs sous forme de primes qui représentent environ 1,5% du salaire annuel. Ces primes pourront être converties en trois journées de congé de ressourcement par année pour la majorité des employés travaillant dans les centres de réadaptation, dans les centres jeunesse et dans les centres de santé et de services sociaux. Le reste sera consacré à des projets de formation et d'organisation du travail qui seront élaborés conjointement par les organisations syndicales et les représentants du ministère.

Pour les représentants de l'intersyndicale, «la mobilisation de nos membres et la campagne de sensibilisation lancée la semaine dernière ont eu un impact évident à la table de négociation. Nous sommes aujourd'hui heureux de constater que le gouvernement reconnaît enfin les efforts consentis par ces salariés et leur contribution à l'ensemble de la société.»

Au Québec, des milliers de personnes présentent des troubles graves de comportement. Environ 10,000 employés du réseau de la santé et des services sociaux en prennent soin quotidiennement, s'exposant par le fait même à des comportements parfois agressifs et violents. Les clientèles ayant de tels troubles reçoivent des soins partout au Québec, notamment dans les centres de réadaptation en dépendance, en déficience physique et en déficience intellectuelle, dans les centres jeunesse et dans les centres de santé et de services sociaux.

L'APTS est une organisation syndicale qui regroupe 29,000 personnes occupant des postes professionnels et techniques dans le réseau de la santé et des services sociaux, dont des travailleurs sociaux, des éducateurs, des psychoéducateurs, des physiothérapeutes, des ergothérapeutes et des psychologues.

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) regroupe, entre autres, près de 115,000 travailleurs de toutes les catégories d'emplois dans le réseau public de services de santé et sociaux, réunis au sein de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) et de la Fédération des professionnèles (sic) (FP-CSN).

La CSQ représente près de 200,000 membres principalement dans le secteur public, notamment dans le réseau de la santé et des services sociaux.

Le SQEES-298 (FTQ) et le SCFP sont les deux principaux syndicats de la FTQ présents dans le domaine de la santé et des services sociaux. Ils représentent ensemble plus de 40,000 personnes dans ce secteur.

  • Taille du texte : normal
  • Imprimer la page
  • Envoyer