2011-02-16

La FTQ

Daniel Boyer
Daniel Boyer, président de la FTQ
Photo FTQ
La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ)ce lien sera ouvert dans une nouvelle fenêtre. et ses syndicats affiliés ont plus de 100 ans d'histoire. Pas surprenant que la plus grande centrale québécoise compte aujourd'hui plus d'un demi-million de membres, présents dans tous les secteurs de l'activité économique et dans toutes les régions du Québec.

Ces richesses du passé et cette expérience au quotidien sont mises au service des travailleurs et travailleuses du Québec et des luttes syndicales et populaires.

Engagée résolument dans la défense des droits de la personne et dans la recherche d‘une plus grande justice sociale, la FTQ est partie prenante du changement social et de la lutte pour l'affirmation du Québec.

Majoritaires dans toutes les régions administratives du Québec, les syndicats membres de la FTQ sont de tous les secteurs d'activités: services publics, fonction publique fédérale, communications, commerce et alimentation, automobile, mines et métallurgie, industries manufacturières, textiles, construction, postes, transport, etc.

Fort de plus de 110,000 membres au Québec, le SCFP est le plus important syndicat affilié de la FTQ.


D'une même voix

Les travailleurs ne sont pas touchés uniquement par les décisions des employeurs. Les politiques adoptées par les différents gouvernements les concernent tout autant. Qu'il s'agisse des législations sociales, des lois du travail, de création d'emplois, de budgets gouvernementaux, de fiscalité ou de protection du consommateur, voilà autant de domaines aux conséquences directes sur notre qualité de vie. Les syndicats sérieux se préoccupent de ces questions. C'est pourquoi le SCFP fait partie des deux plus grandes centrales syndicales au Canada, le Congrès du travail du Canada (CTC)ce lien sera ouvert dans une nouvelle fenêtre. et au Québec la FTQ.ce lien sera ouvert dans une nouvelle fenêtre.

Regroupés au sein de la FTQ, les différents syndicats affiliés profitent des services additionnels qui complètent ceux qu'ils ont déjà.

Des services additionnels
Les services spécialisés de la FTQ viennent s'ajouter à ceux du SCFP. Concrètement, cela veut dire:
  • des bureaux de la FTQ et du personnel dans toutes les grandes régions du Québec;

  • un service d'appui aux groupes en conflit;

  • un service d'information qui coordonne l'ensemble des publications de la FTQ, dont Le Monde ouvrierce lien sera ouvert dans une nouvelle fenêtre. et autres plates-formes de diffusion incluant le portail Web ftq.qc.cace lien sera ouvert dans une nouvelle fenêtre.;

  • un service de santé-sécurité du travailce lien sera ouvert dans une nouvelle fenêtre. en appui aux centaines de militants actifs dans ce dossier, et qui publie le bulletin À la source à l'intérieur des pages du Monde ouvrier;

  • un service d'éducationce lien sera ouvert dans une nouvelle fenêtre. qui, en plus de fournir des formations spécialisées, collabore étroitement avec les syndicats au développement des contenus des cours et assume la responsabilité de la formation des formateurs et des formatrices. Ce service coordonne également le travail des délégués sociauxce lien sera ouvert dans une nouvelle fenêtre., ressources dans leur milieu de travail pour les personnes aux prises avec des problèmes personnels;

  • un service de recherchece lien sera ouvert dans une nouvelle fenêtre. qui, en étroite collaboration avec les syndicats, documente et explore les nouveaux dossiers touchant le mouvement syndical: organisation du travail, précarité de l'emploi, réduction du temps de travail, etc.;

  • un service de francisationce lien sera ouvert dans une nouvelle fenêtre. qui soutient activement le travail des membres des comités de francisation mis sur pied dans les établissements en vertu de la Charte de la langue française et encadre des comités sectoriels de francisation; ce service publie deux fois l'an le bulletin Travailler en françaiss;

  • un service de la condition fémininece lien sera ouvert dans une nouvelle fenêtre. qui organise les activités entourant la Journée internationale des femmes et une rencontre biennale de réflexion, coordonne de nombreuses recherches dans les milieux de travail et planifie les interventions de la centrale dans des dossiers majeurs comme l'équité salariale, l'accès à l'égalité dans l'emploi, la conciliation travail-famille et la violence faite aux femmes; ce service publie trois fois l'an le bulletin NouvElles;

  • un centre de documentationce lien sera ouvert dans une nouvelle fenêtre. qui répond aux demandes de dossiers documentaires de la part des syndicats et du public et diffuse les productions écrites de la centrale.

Les conseils régionaux
Partout au Québec, les conseils régionaux FTQce lien sera ouvert dans une nouvelle fenêtre. accroissent la solidarité entre les travailleurs d'une même région. C'est grâce aux conseils régionaux que s'organise la solidarité avec les groupes populaires, les associations communautaires, ethniques, etc.


  • Taille du texte : normal
  • Imprimer la page
  • Envoyer